kassiopee

09 décembre 2019

Vincent Niclo et Angélique Kidjo : " Le boléro de Ravel "

  "Je suis très heureuse de chanter le boléro de ravel avec vincent et surtout je suis content qu'il ait accepté de chanter dans ma langue et ce mélange de sa voix africaine comme ça avec un grand classique j'ai trouvé ça tellement décalé mais tellement fort " .    C'est toujours un grand moment !
Posté par Arlettekassiopee à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2019

Renaître

Renaître Suivre la voie d'une vie jamais proposée Renaître Oublier ce qui fut, contempler ce qui est  Renaître S'offrir et recevoir en toute humilité Renaître Ouvrir son coeur, ses sens et son âme à l'instantSouvenirs échoués des enfants Renaître En marchant,réapprendre à marcher Renaître En se libérant , rencontrer la liberté Renaître Inspirer une nouvelle fois , la première bouffée .   Au bord des Mondes : Morgane Lefèvre     
Posté par Arlettekassiopee à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 décembre 2019

Bruno Manser: La voix de la forêt tropicale

  Voici l'histoire d'un Guerrier Pacifique suisse, et Gardien de la Terre auprès des Penan de Bornéo, Indonésie BRUNO MANSER. La voix de la forêt tropicale  L'incroyable et bouleversante histoire de Bruno Manser, un des plus grands écologistes de son époque. 1984. À la recherche d'une expérience plus profonde que la superficialité de notre civilisation moderne, Bruno Manser, un activiste écologiste suisse, voyage au cœur de la jungle de Borneo en Malaisie. Il y rencontre les Penan, une tribu nomade avec qui il... [Lire la suite]
Posté par Arlettekassiopee à 13:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2019

Le calendrier de l'avent de bienveillance

Posté par Arlettekassiopee à 13:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 novembre 2019

Lorsque l'enfant paraît

    Lorsque l'enfant paraît de Victor Hugo  Lorsque l’enfant paraît, le cercle de familleApplaudit à grands cris ; son doux regard qui brilleFait briller tous les yeux,Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,Se dérident soudain à voir l’enfant paraître,Innocent et joyeux. Soit que juin ait verdi mon seuil, ou que novembreFasse autour d’un grand feu vacillant dans la chambreLes chaises se toucher,Quand l’enfant vient, la joie arrive et nous éclaire.On rit, on se récrie, on l’appelle, et... [Lire la suite]
Posté par Arlettekassiopee à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Flag Counter
Haut de Page